Pourquoi le travail décent est-il important ? Un travail décent pour une vie décente !

Toute personne dans le monde devrait pouvoir avoir un emploi lui permettant de mener une vie digne répondant à ses besoins essentiels. Le travail décent résume les aspirations des êtres humains au travail. Or, le contexte mondial de crise, le déni de plus en plus flagrant des droits des travailleurs et des travailleuses, les déficits de protection sociale et la fragilisation du dialogue social rappellent l’urgence de renforcer le pouvoir des travailleurs : femmes et hommes, avec ou sans emploi, de l’économie formelle ou informelle, jeunes ou aînés.

Le travail décent, comme concept et comme programme, a été introduit et promu initialement par l’ Organisation internationale du travail (OIT) en 1999. Cela a abouti à la création de l’Agenda pour le travail décent et ses quatre piliers : créer des emplois et des moyens de subsistance durables, garantir les droits au travail, étendre la protection sociale et promouvoir le dialogue social, les question du genre et de l’environnement étant des objectifs transversaux. Il s’agit des dimensions fondamentales pour instaurer une mondialisation juste et un développement démocratique, durable, équitable, solidaire et inclusif.

En 2015, le travail décent et ses quatre piliers sont devenus des éléments centraux des Objectifs de développement durable (ODD) dans le cadre du nouvel Agenda 2030 qui constituent le nouveau cadre de référence des politiques de développement tant pour les décideurs politiques, le secteur privé que pour les acteurs de la société civile dont les syndicats. Le travail décent se retrouve nommément dans l’ODD 8 qui vise à « promouvoir une croissance économique soutenue, participative et durable, le plein emploi productif et le travail décent pour tous ». Et les principales dimensions du travail décent sont largement incorporées dans les cibles d’un grand nombre des 16 autres objectifs de la nouvelle vision du développement des Nations Unies. La réalisation du travail décent pour tous et toutes devient incontournable pour la sortie de la crise mondiale et le développement durable.